La Lettre d'Edouard Carmignac

[Management Team] [Author] Carmignac Edouard

Avril 2017 Avril 2017

Paris, le

 

Madame, Monsieur,

 

  Comme je le pressentais dans ma dernière lettre, les marchés actions se sont bien comportés en ce premier trimestre, déjouant les nombreuses cassandres qui nous annonçaient un net regain de volatilité, devant être suscité notamment par l’ « imprévisibilité » de Donald Trump.

  La hausse du marché américain depuis son élection excédant 9.6%, doit-on pour autant en conclure que le populisme, à défaut d’apporter une réponse appropriée à un mécontentement général, aggravé d’un sentiment d’injustice, est en mesure de favoriser une reprise de l’activité? Que le nationalisme économique qu’il prône est réalisable dans un monde interdépendant et qu’il peut être porteur d’avenir en privilégiant la protection sur l’ambition et le conservatisme sur l’innovation ? En fait, nous sommes convaincus que le parcours enviable de la bourse américaine tient davantage à la reprise de l’activité globale en cours qu’à des promesses de campagne dont la réalisation suscite des interrogations grandissantes.

  Nous avons en mémoire cette jolie fable de La Fontaine, La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Bœuf . Elle enfla, enfla…si bien qu’elle en creva . Ce serait pure folie que d’imaginer qu’un pays aux dimensions de la France dont l’économie est aussi fragilisée et l’activité profondément imbriquée dans le tissu économique européen, puisse quitter la zone euro, faire imploser la construction européenne, sans grand dommage.

  L’Europe ne doit-elle être pour autant repensée ? Certainement. Bruxelles ne peut continuer à règlementer jusqu’aux normes des bidets et les conditions de fermentation des fromages, alors qu’elle s’avère incapable de mettre en place une politique d’immigration avisée. L’assouplissement des contraintes règlementaires est une nécessité impérieuse à l’échelle européenne. Mais elle ne sera effective que si elle est instaurée préalablement à l’échelle de chacun des Etats membres par l’adoption de programmes de réforme ambitieux visant à libérer les énergies tant au niveau individuel qu’à celui des entreprises. Cette libération doit nous permettre de saisir les multiples opportunités de croissance apportées par le monde de demain : repenser les modes de production et de consommation, l’habitat, le transport, l’énergie avec un prisme d’écologie intelligente…

  C’est à ce prix et à ce prix seulement, que nous éviterons la menace grandissante du triple naufrage culturel, sociétal et économique.

  Dans cet espoir, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ma considération choisie.

Édouard Carmignac
Informations légales

Les informations présentées ci-dessus ne constituent ni une offre de souscription, ni un conseil en investissement. Ces informations peuvent être partielles et sont susceptibles d’être modifiées sans préavis. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Elles sont nettes de frais (hors éventuels frais d’entrée appliqués par le distributeur). L’accès aux Fonds peut faire l’objet de restriction à l’égard de certaines personnes ou de certains pays. Ils ne peuvent notamment être offerts ou vendus, directement ou indirectement, au bénéfice ou pour le compte d’une « U.S. person » selon la définition de la règlementation américaine « Regulation S » et/ou FATCA. Les Fonds présentent un risque de perte en capital. Les risques, les frais courants et les autres frais sont décrits dans les DICI (Document d’Information Clé pour l’Investisseur). Les prospectus, DICI, et rapports annuels des Fonds sont disponibles sur ce site et sur simple demande auprès de la Société de Gestion. Les DICI doivent être remis au souscripteur préalablement à la souscription.

Informations légales

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Elles sont nettes de frais (hors éventuels frais d’entrée appliqués par le distributeur). Les rendements nets sont obtenus après déduction des frais et taxes applicables à un client de détail moyen ayant la qualité de personne physique résident belge. Afin de connaître les frais réels prélevés par chaque distributeur, veuillez-vous référer à sa propre grille tarifaire. Tout renseignement contractuel relatif au Fonds (FCP ou Compartiment de SICAV) renseigné dans cette publication figure dans le prospectus. Le prospectus, le KIID, les valeurs liquidatives, le dernier rapport (semi-) annuel de gestion sont disponibles en français et en néerlandais gratuitement auprès de la société de gestion, tél +352 46 70 60 1 ou par consultation du site internet www.carmignac.be ou auprès de Caceis Belgium S.A. qui assure le service financier en Belgique à l’adresse suivante : avenue du port, 86cb320, B-1000 Bruxelles. Le KIID et le prospectus doivent être fournis au souscripteur avant chaque souscription, il lui est recommandé de le lire avant chaque souscription. Toute réclamation peut être transmise à l’attention du service de Conformité CARMIGNAC GESTION, 24 place Vendôme - 75001 Paris – France, ou à l’adresse complaints@carmignac.com ou auprès du service de plainte officiel en Belgique, sur le site www.ombudsfin.be. Ce Fonds ne peut pas être offert ou vendu, directement ou indirectement, au bénéfice ou pour le compte d’une « U.S. Person », selon la définition de la réglementation américaine « Regulation S » et FATCA. En cas de souscription dans un FCP (fonds commun de placement) de droit français, vous devez déclarer chaque année votre part des dividendes (et intérêts le cas échéant) reçus par le Fonds dans votre feuille d’impôts. Vous pouvez effectuer un calcul détaillé sur www.carmignac.be. Cet outil ne constitue pas un conseil fiscal et se limite à vous proposer une aide au calcul. Ceci ne vous dispense pas d’effectuer les diligences et vérifications qui vous incombent en tant que contribuable. Les résultats affichés sont obtenus à partir des données que vous fournissez et le Groupe Carmignac Gestion ne saurait en aucun cas être tenue responsable en cas d’erreur ou d’omission de votre part. En cas de souscription dans un Fonds soumis à la Directive de la Fiscalité de l’Epargne, conformément à l’article 19bis du CIR92, au moment du rachat de ses actions, l’investisseur sera amené à supporter un précompte mobilier de 30% sur les revenus qui proviendront, sous forme d’intérêts, plus-values ou moins-values, du rendement d’actifs investis dans des créances. Les distributions sont, quant à elles, soumises au précompte de 30% sans distinction des revenus.