La Lettre d'Edouard Carmignac

[Management Team] [Author] Carmignac Edouard

Juillet 2017 Edouard Carmignac prend la plume pour commenter les enjeux économiques, politiques et sociaux du moment.

Paris, le

 

Madame, Monsieur,

 

  Français d’adoption, Witold Gombrowicz, se plaisait à dire « Être français, c’est précisément prendre en considération autre chose que la France ». En tournant résolument le dos aux mouvements nationalistes et populistes de tous bords, nos compatriotes ont renoué de façon décisive avec notre culture, profondément empreinte d’ouverture et d’universalité.

  Le reflux du populisme en France, mais aussi sur l’ensemble de l’Europe, les difficultés de Mme May à obtenir un mandat clair pour mettre en place le Brexit et les bévues à répétition de Donald Trump, sont porteurs d’espoir. Comme je vous l’écrivais dans ma dernière lettre, le nationalisme économique n’est pas réalisable dans un monde interdépendant et ne peut favoriser l’avenir en privilégiant la protection sur l’ambition et le conservatisme sur l’innovation.

  Doit-il pour autant être salué par les marchés ? L’abandon des promesses de relance budgétaire, souvent inconsidérées, peut certes peser sur les perspectives d’activité à court terme. Mais il est également générateur d’une réduction d’incertitudes majeures, qu’auraient inévitablement suscité l’utilisation des armes du taux de change et du protectionnisme. Ainsi, la relance de la construction européenne, sous l’égide du tandem Macron-Merkel, permet-elle d’entrevoir enfin la perspective d’une activité plus durablement soutenue par un regain de confiance et la réduction des déséquilibres entre Etats-membres.

  Cependant, ce recul du risque politique s’accompagne des menaces que font désormais peser sur les liquidités mondiales la Fed et, dans une moindre mesure, la BCE. Les politiques plus qu’accommodantes conduites par les banques centrales depuis 2008 ont apporté un soutien majeur à l’activité mais aussi grandement favorisé la valorisation des actifs financiers. A l’heure où la croissance globale est à la fois soutenue et généralisée, le moment semble plutôt bien choisi pour commencer à éponger les excès de liquidités. Rendre les durcissements progressifs de politique monétaire bien absorbés par les marchés est un exercice difficile et dont le pilotage devrait s’avérer particulièrement délicat aux Etats-Unis, alors que la vigueur du cycle économique commence à y faiblir.

  Aussi le suivi de la gestion par les banques centrales de leur process de normalisation monétaire requerra une vigilance particulière de notre part. Nous espérons ainsi contribuer à rendre vos vacances plus sereines.

  Dans cette attente, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ma considération choisie.

Édouard Carmignac
Informations légales

Les informations présentées ci-dessus ne constituent ni une offre de souscription, ni un conseil en investissement. Ces informations peuvent être partielles et sont susceptibles d’être modifiées sans préavis. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Elles sont nettes de frais (hors éventuels frais d’entrée appliqués par le distributeur). L’accès aux Fonds peut faire l’objet de restriction à l’égard de certaines personnes ou de certains pays. Ils ne peuvent notamment être offerts ou vendus, directement ou indirectement, au bénéfice ou pour le compte d’une « U.S. person » selon la définition de la règlementation américaine « Regulation S » et/ou FATCA. Les Fonds présentent un risque de perte en capital. Les risques, les frais courants et les autres frais sont décrits dans les DICI (Document d’Information Clé pour l’Investisseur). Les prospectus, DICI, et rapports annuels des Fonds sont disponibles sur ce site et sur simple demande auprès de la Société de Gestion. Les DICI doivent être remis au souscripteur préalablement à la souscription.

Informations légales

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Elles sont nettes de frais (hors éventuels frais d’entrée appliqués par le distributeur). Les rendements nets sont obtenus après déduction des frais et taxes applicables à un client de détail moyen ayant la qualité de personne physique résident belge. Afin de connaître les frais réels prélevés par chaque distributeur, veuillez-vous référer à sa propre grille tarifaire. Tout renseignement contractuel relatif au Fonds (FCP ou Compartiment de SICAV) renseigné dans cette publication figure dans le prospectus. Le prospectus, le KIID, les valeurs liquidatives, le dernier rapport (semi-) annuel de gestion sont disponibles en français et en néerlandais gratuitement auprès de la société de gestion, tél +352 46 70 60 1 ou par consultation du site internet www.carmignac.be ou auprès de Caceis Belgium S.A. qui assure le service financier en Belgique à l’adresse suivante : avenue du port, 86cb320, B-1000 Bruxelles. Le KIID et le prospectus doivent être fournis au souscripteur avant chaque souscription, il lui est recommandé de le lire avant chaque souscription. Toute réclamation peut être transmise à l’attention du service de Conformité CARMIGNAC GESTION, 24 place Vendôme - 75001 Paris – France, ou à l’adresse complaints@carmignac.com ou auprès du service de plainte officiel en Belgique, sur le site www.ombudsfin.be. Ce Fonds ne peut pas être offert ou vendu, directement ou indirectement, au bénéfice ou pour le compte d’une « U.S. Person », selon la définition de la réglementation américaine « Regulation S » et FATCA. En cas de souscription dans un FCP (fonds commun de placement) de droit français, vous devez déclarer chaque année votre part des dividendes (et intérêts le cas échéant) reçus par le Fonds dans votre feuille d’impôts. Vous pouvez effectuer un calcul détaillé sur www.carmignac.be. Cet outil ne constitue pas un conseil fiscal et se limite à vous proposer une aide au calcul. Ceci ne vous dispense pas d’effectuer les diligences et vérifications qui vous incombent en tant que contribuable. Les résultats affichés sont obtenus à partir des données que vous fournissez et le Groupe Carmignac Gestion ne saurait en aucun cas être tenue responsable en cas d’erreur ou d’omission de votre part. En cas de souscription dans un Fonds soumis à la Directive de la Fiscalité de l’Epargne, conformément à l’article 19bis du CIR92, au moment du rachat de ses actions, l’investisseur sera amené à supporter un précompte mobilier de 30% sur les revenus qui proviendront, sous forme d’intérêts, plus-values ou moins-values, du rendement d’actifs investis dans des créances. Les distributions sont, quant à elles, soumises au précompte de 30% sans distinction des revenus.